Béton lavé

Le béton lavé  est un type de revêtement de sol facile à réaliser sur site. Il s’agit d’une dalle de béton dans laquelle vous pouvez voir ses agrégats en surface. 

Autrement dit, c’est comme laisser du béton nu, d’où son nom. Il est caractérisé par son toucher rugueux et granuleux.

A travers cet article, vous serez informés sur ce que c’est qu’un béton lavé, comment le doser, ses usages, ses avantages, ses inconvénients comment faire sa pose et pourquoi le choisir dans vos projets.

Qu’est-ce que le béton lavé?

Le béton lavé est un revêtement décoratif basé sur un traitement de surface de la couche la plus externe de béton, qui consiste à laver le ciment le plus à l’extérieur et la pâte fine afin que l’agrégat qui forme le béton soit visible.

Différentes finitions peuvent être obtenues pour le béton lavé à l’aide de différents composants. 

Il peut s’agir d’une forme géométrique distinctive (rocher, écrasement, etc.), de différentes couleurs (calcaire, etc.) ou de taille différente (gravier,  etc.). La combinaison de différents types de composants signifie qu’il existe différentes variantes de béton lavé. 

D’un point de vue esthétique, la finition du béton est rugueuse, elle est donc antidérapante, non toxique et très résistante à l’action des agents extérieurs.

Béton lavé

Comment calculer le dosage du béton? 

Le béton lavé est composé des mêmes composants qu’un béton ordinaire, à savoir le ciment, les granulats, le sable et l’eau. Par contre, les granulats sont beaucoup plus apparents dans le béton lavé.

Ainsi, le type de granulat, sa couleur et sa taille sont très déterminants pour l’allure finale.

Pour 1 m3 du béton lavé, le dosage recommandé est 300 kg de ciment, 800 kg de granulat, 400 l de sable semi fin et 160 l de l’eau.

Quel est Le prix d’un m² du béton lavé? 

Le prix de la pose du béton lavé dépend de qui va assurer cette opération. S’elle sera faite par vous-même, dans ce cas, le prix dépendra du prix des composants, du treillis en fer et de la location du matériel qui sera déployés, notamment la bétonnière et le nettoyeur.

Dans ce cas de figure, le prix est généralement compris entre 150 et 200 euros par m2.

Dans le cas où vous allez embaucher un professionnel, le prix de la pose du béton lavé dépendra, en outre des facteurs cités ci-dessus, de la main d’œuvre, de la durée des travaux, de la surface à recouvrir, de l’épaisseur et de l’état du terrain.

Le prix de la pose variera dans ce cas entre 40 et 160 euros par m². Plus la surface à recouvrir est grande plus le prix par m² est inférieure.

Quels sont les usages? 

Le béton lavé est une technique de pavage qui nous donne des résultats dans une finition rugueuse trottoir. Il est généralement appliqué dans des zones de l’extérieur. 

Grâce aux différents types d’agrégats et de tailles et de couleurs de particules, nous obtenons une grande variété de finitions attrayantes et résistantes.

Ainsi et étant donné que le béton lavé est en quelque sorte une chaussée continue et antidérapante, il est donc couramment utilisé pour les cas suivants:

  • le paver des routes ;
  • les rues et les routes d’accès ;
  • les trottoirs ou les allées dans les lotissements ;
  • les terrasses ;
  • les stations-service ;
  • les centres commerciaux ;
  • places publiques ;
  • zones sportives ;
  • rampes ;
  • zones piétonnes.

De plus, ce type de sol est assez résistant. En effet, il est plus résistant que la surface d’un béton conventionnel, ce qui garantit sa durée de vie.

Béton lavé beige

Avantages et inconvénients

Les avantages du béton lavé peuvent être énumérés comme suit:

  • Cela se fait rapidement, avec une disponibilité minimale de l’équipement ;
  • Son prix est très abordable ;
  • Il ne se dégrade pas avec les rayons du sol ;
  • Le béton désactivé ou lavé est antidérapant ;
  • C’est décoratif ;
  • Il s’adapte à tout type d’environnement ;
  • Bien que ses agrégats soient visibles, il est très résistant et durable ;
  • C’est une chaussée passable.

Cependant, ce béton présente quelques inconvénients, bien qu’inférieurs à ses avntages, qu’on peut lister comme suit:

  • Le support doit être solide : il ne doit pas avoir de fissures ;
  • Pour que la pose soit parfaite, le support doit être vraiment propre ;
  • La réalisation du béton désactivé doit être confiée à un professionnel en raison de la technicité nécessaire pour obtenir un résultat régulier et économiser sur le coût du matériau ;
  • Le coût de production du béton lavé est élevé ;
  • Les restrictions climatiques à prendre en compte peuvent être un frein à la bonne tenue d’un chantier spécifique. Étant donné que l’installation ne peut pas être effectuée à des températures trop froides ou sous la pluie et que le séchage nécessite certaines températures.

Nuancier

nuancier beton
La palette de couleurs a un rôle indicatif. Les graviers et les couleurs peuvent différer dans la réalité.

Comment faire la pose? 

Pour  assurer une bonne pose du béton lavé, il est vivement recommandé de suivre les étapes suivantes :

Etape 1 : Préparation de la surface par son aplanissement

Délimitez-bien la zone que vous désirez couvrir avec le béton lavé et assurez qu’elle est plane sinon procéder à son aplanissement ;

Etape 2 : Pose d’une armature pour maintenir le revêtement

Préparez une armature qui devra être d’une épaisseur compatible avec la charge que devra supporter le revêtement de sol qui sera construit sur celui-ci. 

Elle doit avoir en moyenne une épaisseur allant de 25 à 40 cm d’épaisseur et des travaux de confinement et de régulation des eaux usées et de percolation doivent obligatoirement être prévus.

Ensuite, préparez le coffrage de confinement en béton approprié (bois à enlever, bordures en béton ou en pierre naturelle, stratifications droites ou courbes à entretenir, etc.) aux dimensions du projet pour délimiter les zones de coulée.

A noter que la hauteur du coffrage doit être celle de l’épaisseur du béton «sous-plancher» (environ 10 cm) augmentée de l’épaisseur du béton «désactivé» (environ 5 cm) ;

Etape 3 : Coulage puis lissage du béton

Étalez manuellement le béton “spécial” dans le coffrage préalablement préparé au moyen d’un répéteur métallique (râteau édenté) sur une épaisseur d’environ 5 cm.

Étalez ensuite la surface avec une règle en aluminium en suivant les dimensions du projet et les pentes appropriées.

Une fois les opérations de redressage terminées, la surface sera lissée de manière adéquate avec une truelle métallique ou un outil de lissage spécial à long manche (table en magnésium), évitant éventuellement tout type de vibration ou de contrainte pouvant conduire à l’enfoncement des agrégats ;

Etape 4 : Application d’un produit désactivant pour arrêter la prise en surface

Etalez uniformément le désactivateur prise de surface  sur toute la surface du béton impliqué dans la désactivation, à l’aide d’une pompe électrique manuelle ou basse pression,  pour une consommation indicative  allant de 100 à 250 gr / m² (selon les type et quantité de ciment utilisé, la période d’exécution des travaux en ce qui concerne la température extérieure et la profondeur millimétrique d’enlèvement de la surface).

Le désactivateur permet essentiellement de “décoller” la surface du béton de quelques millimètres, afin de faire ressortir les granulats qu’il contient ;

Etape 5 : Nettoyage à haute pression pour retirer le mortier superficiel et faire apparaître les granulats

Réalisez ans un délai maximum de 24 heures, selon les conditions d’humidité, de température, de quantité et de classe de ciment utilisé (avec une température extérieure comprise entre 18 et 23 degrés, le temps idéal pour le lavage est d’environ 6-8 heures), l’élimination du mortier superficiel à l’aide d’un nettoyeur haute pression, avec de l’eau à température ambiante. 

Le résultat de l’enlèvement est fortement influencé par la température ambiante, le type de ciment utilisé, la courbe granulométrique, la consistance et la qualité du béton, les additifs, etc. (pour cette raison, des tests préliminaires adéquats sont recommandés pour calibrer la quantité de produit retardateur à des fins de désactivation).

Un seul opérateur pourra désactiver un maximum de 150 m² de surface en 8 heures de travail continu. Pour cette raison, il n’est pas recommandé d’installer plus de 150 m² par jour de béton «spécial». Sinon, en fonction de la disponibilité de plus d’opérateurs et de plus de nettoyeurs haute pression, la surface peut être augmentée. 

Il est conseillé de faire correspondre la fin de chaque coulée avec un coffrage, un insert ou un cil. Interrompre la coulée puis la reprendre avec du nouveau béton ne créera qu’un redémarrage de la coulée qui, après lavage, apparaîtra tel qu’il est sur la chaussée.

terrasse en Béton lavé avec bordures

Pourquoi choisir ce produit pour votre projet?

Le béton lavé peut être considéré comme un revêtement en pierre et ornemental dont l’achèvement est celui de l’agrégat lui-même qui intègre le béton, adapté aux zones piétonnes, aux environnements de piscine, aux routes à faible trafic, aux rues du parc et aux Aire de transit extérieure générale avec la nécessité d’un revêtement durable, antidérapant et intégré dans l’environnement.

C’est probablement l’une des technologies de pavage extérieur les plus importantes, car elle est très frappante et vous permet de créer un design impressionnant en harmonie avec l’environnement.

Le béton lavé est une solution parfaite pour la plupart des emplacements géographiques, grâce à sa haute résistance aux chocs et aux changements brusques de température. 

En outre, ce béton présente une grande planimétrie et une grande résistance mécanique. En outre, il offre également une finition globale vue à partir de différentes tailles de grains.

A signaler qu’il y a des recommandations pour son utilisation, à savoir :

  • Température d’application entre 5 °C et 35 °C ;
  • Ne pas appliquer par temps très humide, avec pluie ou avec risque de gel ;
  • Si le matériau de support est très absorbant, il sera préalablement humidifié ;
  • Le support doit être solide, stable et propre autant que possible.