L’épaisseur d’une dalle de béton

Le dosage du béton est sans doute l’un des points sensibles de tous travaux de dallage. L’une des difficultés majeures consiste à déterminer l’importance de l’épaisseur de la dalle de béton en fonction du poids qu’elle est censée soutenir.

Le calcul s’effectue suivant un procédé simple qui varie selon la nature de l’ouvrage et des éléments constitutifs du béton.

Quoi qu’il en soit, cette étape ne doit pas être négligée si l’on souhaite créer un ouvrage résistant et durable.

Découvrez notre guide pour mieux calculer l’épaisseur de vos chapes et déterminer la quantité de béton idéale pour chaque usage.

Épaisseurs d’une dalle de béton selon les travaux

En maçonnerie, les dalles de béton constituent des ouvrages incontournables auxquels on a recours pour une grande diversité de chantier.

Que ce soit pour solidifier la base d’un immeuble ou d’un pont de petite portée, protéger les armatures d’un bâtiment ou apporter de la résistance à une terrasse, les dalles de béton sont indispensables si l’on cherche à construire des infrastructures résistantes à l’épreuve du temps.

Mais, avant tout travail, il est important de se renseigner en profondeur sur les quantités et épaisseurs idéales pour couler votre béton.

En effet, ce type d’ouvrage varie en épaisseur suivant la nature des travaux engagés.

En général, l’épaisseur d’une dalle courante est de 15 cm. Mais, les dosages du béton à concocter revêtent des caractéristiques différentes selon les quantités et les types de matériaux ajoutés.

Il en résulte donc des variations notables au niveau des infrastructures.

L’épaisseur d’une dalle de béton à l’étage peut être difficile à évaluer.

La raison en est toute simple: elle varie en fonction des dimensions de l’immeuble. Cependant, la hauteur minimum est de 12 cm pour une dalle de plancher en béton armé.

L’épaisseur d’une dalle de béton pour une maison individuelle doit également mesurer 12 cm au minimum.

Ces ouvrages prennent généralement deux formes: le dallage désolidarisé au moyen d’un joint en polystyrène et le dallage solidaire de la structure.

Dans ce cas précis, les travaux doivent être précédés d’une étude de sol et confiés à des artisans maitrisant les spécificités du sol concerné.

L'épaisseur d'une dalle de béton
L’épaisseur d’une dalle de béton

L’épaisseur d’une dalle de béton sur terre-plein doit être comprise entre 8 et 10 cm au maximum. Cette hauteur est indiquée pour les procédés de traitement de sol meuble d’une hauteur moyenne de 15 cm.

Ce même rapport épaisseur-hauteur de sol peut être appliqué pour la construction d’une terrasse, l’aménagement d’une allée de voitures, d’une allée pour pieds lourds ou d’une allée de jardins.

Certains ouvrages peuvent aussi avoir des dalles dont la hauteur atteint 20 cm. Il s’agit par exemple des allées de locaux professionnels, des dalles pour hangars agricoles, des abris de jardin … Cette épaisseur est un gage de sécurité et de stabilité pour les ouvrages concernés.

Comment calculer l’épaisseur d’une dalle de béton?

Il n’y a rien de tel qu’une fausse estimation pour compromettre un ouvrage aussi sensible qu’une dalle. L’épaisseur de la dalle conditionne la bonne tenue et la résistance de l’ouvrage sur la durée.

C’est bien pour cela qu’il vous faut calculer précautionneusement l’épaisseur de votre dalle suivant des méthodes établies et, si possible, avec l’aide d’un artisan professionnel.

Pour réussir la pose, il vous faudra au préalable passer par une bonne préparation du terrain en vous assurant de la robustesse de l’armature et en choisissant convenablement les matériaux.

Il va de soi qu’une dalle posée entre deux étages sera plus résistante qu’une dalle posée sur un plancher.

Pour connaître l’épaisseur proprement dite, il vous faudra au préalable déterminer le volume de béton de la dalle en question en multipliant la longueur de la dalle par sa largeur, le tout par sa hauteur.

D’autres paramètres tels que le type de béton, sa résistance finale ou encore le ferraillage entrent en ligne de compte.

Pour garantir la résistance de l’ouvrage, il ne faut jamais superposer deux couches avec des séchages de différentes natures.
Il est hautement recommandé de prendre des mesures sur le terrain afin de garantir une conformité avec les dimensions et les plans, surtout lorsqu’il s’agit de travaux portant sur des fondations.

Aussi, pour éviter d’être à court de béton, veillez à prévoir un surplus (à hauteur de 10%) afin de parer aux imprévus ou à d’éventuelles inexactitudes dans les calculs.

Épaisseurs de la dalle en fonction des besoins

Ne perdez pas de vue que si votre dalle est trop fine, elle risque de subir des cassures immédiates ou laisser apparaître des fissures par la suite.

Inversement, si elle est trop épaisse, le risque d’alourdir votre ouvrage et d’exploser votre budget est bien réel.

Il s’agit donc d’un exercice d’équilibriste qui tient compte de la nature du sol, du niveau de risque, du type de construction et également des besoins.

En général, l’épaisseur d’une dalle de béton est comprise entre 7 et 20 cm, mais il est possible d’agir sur de nombreux paramètres en fonction des besoins.

Si par exemple, vous envisagez simplement d’optimiser le design de votre extérieur et d’utiliser votre dalle à des fins esthétiques, un ouvrage à fine épaisseur fera amplement l’affaire.

Si par contre, vous comptez installer une structure lourde sur votre dalle, lui faire recevoir de grandes charges de façon fréquente (allée, point de passage fréquent, voie de stationnement…), un ouvrage à grande épaisseur sera indispensable.

Par ailleurs, pour la réalisation de fondation, vous aurez besoin de dalles bien plus épaisses avec 25 cm d’épaisseur minimum.

Mais, avant de calculer l’épaisseur adéquate pour votre dalle de béton, il vous faudra d’abord déterminer le type de dalle adéquat.

Comment calculer l'épaisseur d'une dalle de béton ?
Comment calculer l’épaisseur d’une dalle de béton ?

Les types de dalles à utiliser

Il est évident que la réalisation d’une dalle s’impose dans le cas de l’aménagement de terrains nécessitant des fondations profondes.

Selon les besoins, on choisira un type de dalle plutôt que l’autre, et les ouvrages qui en résultent offriront des niveaux de confort thermique et acoustique plus ou moins satisfaisants.

Parmi les types de dalles à utiliser, on distingue:

– La dalle imprimée: ce type d’ouvrage est prisé pour ses finitions lisses et hautement personnalisables.

Il convient aux utilisations extérieures, car il permet de les mettre en valeur à travers des logos, des motifs ou des photographies.

La dalle en béton imprimé convient surtout aux environnements paysagers auxquels elle donne une touche d’originalité et d’élégance. L’épaisseur minimale recommandée pour ce type de dalle est de 8 cm. Elle doit être de préférence ferraillée avec des joints de dilatation;

béton imprimé

– La dalle en béton désactivé: cette dalle est également plus esthétique qu’une dalle en béton classique.

Elle se distingue par sa conception qui laisse paraître les granulats capables de prendre plusieurs formes et couleurs.

L’exposition des granulats en surface donne au béton désactivé un fort potentiel antidérapant;

– La dalle en béton drainant: elle vous offre de nombreuses options pratiques et esthétiques pour le drainage de l’eau.

Sa perméabilité est un atout pour l’infiltration de l’eau vers le sol, ce qui justifie son utilisation pour les parkings, les zones piétonnes, les zones de passage de véhicules légers…
Son épaisseur idéale est comprise entre 8 et 10 cm;

– La dalle auto plaçant: il s’agit d’un béton adapté aux ouvrages armés qui peut être coulé facilement par simple déversement ou par compactage.

Ce type de dalle peut avoir une épaisseur comprise entre 5 et 10 cm. Toutefois, cette épaisseur peut se déterminer selon la capacité du béton à se placer dans le coffrage tout en gardant son homogénéité;

– La dalle matricée: elle a de fortes similitudes avec le béton imprimé. Sa mise en œuvre obéit aux règles de création de la plupart de bétons décoratifs.

Elle s’obtient par pression d’une empreinte sur un mélange de ciment, de granulats et d’eau fraîchement coulé. C’est une dalle qui peut impressionner par sa durabilité et qui offre une finition très particulière. Son épaisseur est comprise entre 8 et 15 cm;

– La dalle fibrée: il s’agit d’un classique de béton armé auquel ont souvent recours les professionnels pour sa résistance et sa tenue.
Il résulte d’un mélange des constituants de base (ciment, gravier, sable, eau). Pour un bon sol, une dalle fibrée de 15 cm d’épaisseur est idéale.

Quoi qu’il en soit, avant tout vos travaux de maçonnerie impliquant la réalisation d’un dallage, il est préférable de se confier à un spécialiste.

Vous trouverez en ligne des comparateurs de devis de maçons afin de trouver les offres les plus avantageuses de votre région. Vous devriez compter une dizaine d’euros au minimum pour faire poser un béton d’au moins 50 kg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *